3 faits terrifiants au sujet des tiques (y compris la maladie de Lyme !)

3 faits terrifiants au sujet des tiques (y compris la maladie de Lyme !)

Tiques : si vous êtes propriétaire d'un animal de compagnie, la simple lecture de ce mot vous donne probablement des frissons. Ce sont des petites créatures terrifiantes, je vous l'accorde. Il y a différentes façons de s'en débarrasser, mais pourquoi s'en donner la peine ? Vous savez que vous devriez vous en inquiéter, mais savez-vous vraiment pourquoi ?

 

Je vais vous donner trois bonnes raisons de vous faire des soucis au sujet des tiques. Attention, ça pourrait vous donner la chair de poule ! Lisez plutôt :

 

 

# 1 - SE SONT DES PETITES ARAIGNÉES QUI SUCENT LE SANG

 

D'un point de vue génétique, les tiques sont plus proches des araignées que des moustiques. Elles font partie de la classe des arachnides, et de ce fait elles ont des liens de famille proche avec les araignées, les acariens et les scorpions. Alors imaginez des minuscules araignées parcourant la fourrure de votre chien. Cette idée suffit à me donner envie d'agir pour éviter cela. Mais attendez, ce n'est pas tout !

 

 

Il existe environ 900 espèces de tiques dans le monde, et aux Etats-Unis, 44 d’entre elles ont la réputation d'être des parasites qui s'attaquent aux humains. On les trouve dans les régions tropicales, ainsi que dans la foret boréale, dans les zones de prairie, et même dans celles de toundra. Et je peux le confirmer, l'été dernier, alors que je traversais le Canada, j'ai vu des tiques dans toutes les provinces dans lesquelles j'ai campé.

 

Comme le climat change et se réchauffe, les tiques risquent de devenir un vrai problème ! Les tiques les plus courantes en Amérique du Nord sont actives dès que la température est supérieure à 4 degrés Celsius.

 

On peut les classer en deux catégories : les tiques molles et les tiques dures. Les tiques les plus courantes sont celles protégées par un bouclier rigide. Malheureusement pour nous, cette protection les rend très difficiles à écraser !

 

Les tiques ne sautent pas et ne volent pas, ce qui les rend un peu moins antipathiques. La plupart d'entre elles, en particulier les tiques dures, se contentent d'attendre au sommet d'une herbe haute, les "bras" étendus, prêtes à saisir tout ce qui se promène à proximité. Elles sont sensibles aux odeurs, à la chaleur corporelle et aux vibrations.

 

Une fois qu'une tique a atteint la peau de votre animal, soit elle va se préparer à manger immédiatement, soit elle va se promener dans sa fourrure pendant quelques heures, à la recherche de l'endroit idéal. Une fois qu'elles sont satisfaites de l'emplacement trouvé, les tiques coupent littéralement la peau et insèrent leurs hypostomes. Ceux-ci ressemblent à des harpons, que les tiques utilisent comme des ancres, pour s'assurer de rester sur leurs hôtes pendant plusieurs jours ! Puis, une fois qu'elles ont créé cet accès facile au sang de votre ami à poil, elles sécrètent une substance qui empêche son sang de coaguler et entament leur repas.

 

Lorsqu'elles sont rassasiées, le poids des tiques peut être 600 fois supérieur à leur poids initial. N'est-ce pas extraordinaire ? La longueur de leur corps n'est que de 1 à 5 mm avant alimentation. Si vous remarquez une grosse tique juteuse sur votre animal, cela signifie qu’elle se nourrit depuis un certain temps, déjà. Afin de compléter leur cycle de vie et de pondre leurs œufs, la plupart des tiques dures auront besoin de trois repas au cours de leur vie, sur des hôtes différents. Dès qu'elles sont rassasiées, elles se détachent et retombent au sol.

 

Il n'y a pas de limite à la quantité de sang qu'une tique peut absorber. Cependant, nous voyons des animaux sauvages dont le corps abrite une centaine de tiques ! Les animaux immunosupprimés, les bébés ou les animaux plus lents risquent davantage d'être infestés par un grand nombre de tiques. Ils peuvent donc être victimes d'anémie, à la suite d'une perte de sang importante. En tant que technicienne vétérinaire, j'ai personnellement eu l'occasion de soigner une petite moufette sur laquelle 7 tiques étaient attachées autour du même œil !

 

Maintenant, vous savez que les tiques sont de minuscules araignées vampires, protégées par un bouclier rigide. Cela les rend particulièrement fascinantes pour la plupart des biologistes. Personnellement, ce qu’elles sont et comment elles fonctionnent me donne des frissons dans le dos et, malheureusement, elles ont encore d'autres caractéristiques abominables. Ne ratez pas la suite !

 

 

# 2 - ELLES PEUVENT PROVOQUER LA PARALYSIE

 

En tant que Canadienne, je pensais que nos terres étaient à l'abri des insectes dangereux. Oui, nous avons des grizzlis, des couguars, des loups, etc., mais rien de mortel qui puisse se glisser dans votre sac de couchage. Je m'étais trompée.

 

Certaines tiques trouvées en Amérique du Nord, les tiques dures du groupe Dermacentor, peuvent provoquer la paralysie. Malgré tout, ne vous inquiétez pas trop, les cas sont rares chez les humains, bien qu'ils aient été rapportés chez l'animal. Au début, les symptômes sont un engourdissement, des picotements au visage, de la faiblesse et de la fatigue. Après plusieurs heures, et même plusieurs jours, ces symptômes peuvent évoluer vers une paralysie complète.

 

Des complications peuvent survenir si la paralysie touche les muscles respiratoires. Dans des cas très rares, si la tique n'est pas enlevée rapidement, elle peut causer la mort. La tique doit rester accrochée pendant 5 à 7 jours, avant l'apparition des symptômes. Heureusement, la paralysie peut disparaître dès que la tique est enlevée.

 

Le risque de paralysie est une raison suffisante pour je veille à ce que mon chien n'attrape pas de tique, mais j'ai une dernière chose à vous expliquer. Pour moi, le point qui suit est le plus important, à ne surtout pas négliger. Lisez attentivement :

 

 

# 3 - ELLES PROPAGENT LES MALADIES

 

Pour être précis, disons que les tiques crachent des maladies mortelles dans leurs hôtes. Je sais, c'est dégouttant.  Elles constituent le principal vecteur d’agents pathogènes chez les animaux, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Elles peuvent transmettre des microbes par la salive, les selles ou par régurgitation.

 

C'est la raison pour laquelle il est important de ne jamais écraser une tique attachée à la peau : cela provoquerait une régurgitation dans le sang de l'hôte et accélérerait, ou provoquerait, la transmission d'un agent pathogène.  Et n'oubliez pas de porter des gants si vous devez en détacher une, car vous ne voulez pas vous mettre en danger !

 

La plupart d'entre vous ont déjà entendu parler pour la maladie de Lyme. Alors, commençons par celle-là.

 

La maladie de Lyme est causée par la transmission d'une bactérie appelée borrelia burgdorferi. En Amérique du Nord, elle est transmise par deux sortes de tiques à pattes noires. Malheureusement pour nous, elles n'ont pas d'hôte de prédilection, et se nourriront d'humains si elles n'ont pas d'autre choix. Il faut que la tique reste attachée pendant 36 à 48 heures avant que le risque d'infection par la bactérie ne devienne important.

 

En règle générale, les premiers signes d'infection seront une lésion cutanée qui ressemble à une cible, là où la tique s'est ancrée. Au tout début de la maladie, les animaux, tout comme les humains, peuvent avoir de la fièvre, se mettre à boiter et à ressentir un malaise général. Puis, le système nerveux peut être affecté, ce qui peut avoir un impact majeur sur la qualité de vie.

 

 

La maladie de Lyme n'est pas la seule chose que les tiques peuvent transmettre à vos animaux de compagnie bien-aimés : plusieurs autres bactéries, virus et parasites peuvent également être transmis à votre animal par le biais d'une tique. Je vous épargnerai les détails, mais pensez à toutes les maladies qui peuvent affecter les souris ou les oiseaux sauvages. Les tiques se nourrissent du sang de ces petits êtres avant de se nourrir de celui de nos animaux, et croyez-moi, elles ne se lavent pas les mains après le repas ! Cela signifie que tous les agents pathogènes présents sur le premier hôte peut être transmis à une deuxième victime.

 

Je vous rassure, les histoires qui terminent aussi mal ne sont pas si courantes que cela. Malgré tout, les tiques sont inquiétantes et doivent être prises au sérieux.

 

Maintenant que vous en savez plus sur les tiques, je vous suggère d’aller jeter un coup d’œil à cette page pour obtenir des conseils sur COMMENT les affronter. Elles sont effectivement effrayantes, mais il y a BEAUCOUP à faire pour aider votre animal de compagnie à ne rien risquer, malgré leur présence !

  

Je vous souhaite un été sans tiques !

 

 

3 faits terrifiants à propos des tiques


À propos de l'auteur


Véronique Fournier
TECHNICIENNE EN SANTÉ ANIMALE

Véronique Fournier utilise ses connaissances approfondies pour écrire des articles sur la santé des animaux de compagnie pour HomeoAnimo.

Elle a obtenu son diplôme en santé animale du Cégep La Pocatière au Québec. Son expérience comprend des stages dans des fermes d'élevage et la réhabilitation des oiseaux de proie, la gestion des soins de jusqu'à 100 animaux sauvages par jour au refuge SOS Miss Dolittle, un emploi à l'Aquarium du Québec, où elle a surveillé 10 000 animaux de 300 espèces différente, et, en tant que technicienne en santé animale dans une clinique vétérinaire, où elle travaille actuellement.

N'hésitez pas à me contacter à serviceclientele@homeoanimo.com

Article précédent Article suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés