LA ZOOTHÉRAPIE… DES PROGRAMMES D’AIDE QUI VONT VOUS ÉMOUVOIR.

LA ZOOTHÉRAPIE… DES PROGRAMMES D’AIDE QUI VONT VOUS ÉMOUVOIR.

Venez avec moi, nous allons faire une petite incursion dans la vie de Jéremy. Il a 6 ans, des cheveux roux, des taches de rousseur, un sourire des plus attachants et... il a un cancer. Chaque semaine, Jéremy doit se rendre à l'hôpital avec sa mère pour des traitements. Après trois chirurgies, le pronostic n’est toujours pas positif. Pourtant, malgré tout cela, la première chose que l’on remarque chez Jéremy, c’est son sourire magnifique et à quel point son coeur est bon.

 

Mais aujourd'hui, Jéremy est très fatigué et son sourire a perdu un peu de son éclat. Aujourd’hui, il ne veut pas aller à l’hôpital et il pleure. C’est une mauvaise journée. Il n’a pas envie de rire ou de coopérer. Les infirmières et les médecins font de leur mieux et sa mère ne peut retenir ses larmes. Tout à coup, les yeux de l’enfant se mettent à briller. Il a remarqué Rover qui arrive vers lui. Jérémy tend les bras à son ami à quatre pattes qui s’empresse de lui donner un câlin enthousiaste. Rover a déjà été là pour Jérémy dans les moments difficiles et il est de retour aujourd’hui pour l’aider à passer au travers de cette journée de tests et de traitements.

 

Rover n’est pas le chien de Jérémy. D’ailleurs, normalement, les chiens ne sont pas admis dans les hôpitaux. Mais grâce au programme de zoothérapie mis en place dans cet hôpital, le petit garçon passera le reste de la  journée avec le sourire et plus se sérénité.

 

Animaux et thérapies : la combinaison gagnante

Si vous êtes de ces gens qui ne peuvent pas passer devant une animalerie sans vous arrêter et faire un petit bonjour aux chiots ou aux chatons jouant derrière les vitres, alors vous êtes la preuve de l’effet incroyable que produisent les animaux sur les humains.


La zoothérapie fonctionne sur le principe de base que l’animal a un lien naturel avec l’humain. En utilisant les lois de la nature, on peut aider ceux qui souffrent.


Au-delà de la nature, les zoothérapeutes et tous ceux qui travaillent dans des programmes d’aide font un travail incroyable pour comprendre quel animal est davantage en mesure d’aider telle ou telle personne en fonction des défis auxquels elle doit faire face. Bien sûr, ce n’est pas magique. Un chien, un chat ou un lapin ne guérira pas le patient. Cependant, les études démontrent que dans 91 % des cas où un patient a pu bénéficier de la présence d’un animal, on a noté des améliorations considérables de la condition mentale et physique du sujet.

 

Depuis plus de 30 ans maintenant, on sait que les animaux de compagnie peuvent être porteurs d’espoir, d’amour et de joie pour les gens malades. Certains programmes proposent même à des particuliers comme vous et moi de s’impliquer bénévolement avec leur animal pour faire du bien aux autres. Pourquoi ? Lisez ce qui suit !

 

Quels sont les pouvoirs de la zoothérapie ?

À quoi ressemble une implication en zoothérapie ?

Disons que vous avez un chien vacciné, en bon santé et capable d’entrer positivement en interaction avec des inconnus. On vous demande d’aller rencontrer des personnes âgées dans un foyer. La première rencontre est peut-être plus intimidante pour vous que pour votre chien qui, lui, ne regarde pas en arrière et va facilement vers tout le monde ! La première personne vers qui il se dirige est en train de regarder la télévision et ne lui porte pas attention au départ. Mais quand, du museau, votre chien attire son attention, cette personne qui semblait indifférente se transforme et l’accueille d’une petite tape amicale sur la tête et d’un bonjour chaleureux. Et petit à petit, vous voyez le salon du foyer se remplir de gens beaucoup plus vivants qu’à votre arrivée alors que votre chien va les voir en posant sa tête sur leurs genoux et en remuant la queue. Il a presque un effet magique sur eux ! Même les plus réfractaires le regardent, tout le monde sourit… vous êtes témoin du pouvoir bénéfique des animaux sur les êtres humains !

 

C’est ça la zoothérapie : assister à de petits miracles ! Non seulement les animaux aident les gens à être plus souriants et heureux, mais ils les aident aussi à mieux interagir entre eux, à se réhabiliter socialement ou à guérir parfois ! Il est vrai que les effets de la zoothérapie sont difficiles à quantifier dans la mesure où ils sont purement émotifs et psychologiques. Pourtant, toute personne participant à ces programmes vous le dira : les résultats sont réels, comme en témoignent de nombreux programmes.

 

  • Autisme : Par exemple, les chiens sont souvent utilisés en intervention auprès d’enfants atteints d’autisme pour les aider à améliorer leurs interactions sociales. Des études montrent que ceux qui ont pu bénéficier de ces programmes deviennent plus loquaces, moins agressifs et sourient davantage, ce qui, bien sûr, profite aussi à tout leur entourage.

 

  • Épilepsie : Certains chiens jouent le rôle d’alerte dans des programmes d’assistance aux personnes épileptiques. Ils peuvent détecter qu’une crise se prépare quelques minutes avant qu’elle ne survienne, ce qui peut éviter bien des dangers. Ils sont aussi dressés afin de protéger «leur humain» en cas de blessure en restant à ses côtés jusqu’à ce que des secours arrivent. Ils apportent un soutien affectif non quantifiable, certes, mais combien précieux pour celui qui en bénéficie !

 

  • Alzheimer : Malheureusement, pour des millions de personnes à travers le monde, la vieillesse est souvent synonyme de démence ou de maladie d'Alzheimer. Dans de telles situations, ces personnes ne peuvent rester seules sans surveillance. Les chiens leur permettent donc de conserver une certaine indépendance en jouant le rôle de guide dans la maison et à l’extérieur. Ils peuvent aussi les aider  à conserver leur routine en leur rappelant, par exemple, de manger ou de se laver. Sans conteste, ces chiens, en plus de l’aide pratique qu’ils offrent, sont aussi des compagnons affectueux qui sécurisent émotivement ceux qu’ils accompagnent.

 

  • Maladies incurables ou patients en fin de vie : Dans les cas de patients souffrant d’une maladie incurable, les animaux ne peuvent bien entendu, pas «soigner», mais ils peuvent apporter un soutien affectif très important dans les moments de traitements difficiles sur le plan physique, comme nous l’avons vu au début de cet article. Ils permettent au patient de lutter contre des sentiments dépressifs en trouvant un compagnon qui vit l’instant présent avec eux.

 

Nous n’avons cité que quelques exemples, mais nous pourrions en trouver des milliers d’autres qui démontrent le pouvoir incroyable des animaux.

 

Bien sûr, la plupart des programmes sont mis en place et gérés par des intervenants professionnels mais, si vous souhaitez vous impliquer comme bénévole, beaucoup d’organismes seront heureux de vous accueillir, ne serait-ce que pour quelques heures. L’expérience est aussi épanouissante pour ceux qui donnent que pour ceux qui reçoivent. En participant à ces programmes, vous pouvez aider des gens à améliorer leur qualité de vie, à lutter contre la dépression ou l’anxiété, à gérer la douleur physique grâce à un moral plus solide ou à retrouver une certaine motivation après une épreuve physique ou personnelle. Et j’en passe !

 

Qui peut participer ?

La vraie question est de savoir qui ne voudrait pas participer ! Je suis sûr que si nous le pouvions, nous prendrions tous le temps de partager le bonheur que nous apporte nos animaux avec des personnes qui en ont besoin. Cependant, il faut s’analyser honnêtement pour évaluer ses capacités avant de s’engager dans une telle cause, parce qu’il ne s’agit pas juste de votre animal, il s’agit aussi de vous ! L’idée n’est pas de savoir quoi faire (tout peut s’apprendre), mais plutôt de se demander si on est vraiment fait pour ça en se posant quelques questions et en y répondant honnêtement.

 

  • Comment réagirez-vous en présence de personnes souffrantes ou vivant de l’inconfort ? Serez-vous à l’aise avec certaines odeurs présentes en milieux de soins ?
  • Serez-vous capable de vous conformer aux règles établies par les responsables du programme ?
  • Combien de temps êtes-vous prêt à consacrer à votre bénévolat ? Une fois par semaine ? Une fois par mois ?
  • Votre animal sera-t-il aussi à l’aise en présence d’inconnu ? En retirera-t-il lui aussi du plaisir ou le faites-vous seulement pour vous ?
  • Votre implication vous coûtera-t-elle quelque chose en matière de transport ou de soins vétérinaires ? Pouvez-vous vous permettre ces dépenses ?

 

Si vous répondez oui à toutes ces questions, c’est que vous pourriez être un bon candidat !

 

Maintenant, posez-vous aussi des questions concernant votre animal. Comme vous pouvez l'imaginer, tous les animaux ne sont pas forcément faits pour ce genre de travail. Ils ont tous des personnalités différentes et ne sont pas tous aussi à l’aise avec des étrangers.

 

  • Est-ce que mon animal a de bonnes manières ?
  • Comment se comporte-t-il avec des étrangers ?
  • A-t-il  moins d’un an ?
  • Son bilan de santé est-il bon et à jour (incluant son vaccin contre la rage) ?
  • Aime-t-il les déplacements ?
  • Sera-t-il dérangé par trop de contacts physiques ? Qu’arrivera-t-il si quelqu’un le prend ou si des enfants sont trop brusques avec lui ?

 

Tous les organismes oeuvrant en zoothérapie ont des exigences différentes à l’égard de leurs bénévoles et de leurs employés. N’oubliez pas que le but est d’aider des gens qui en ont besoin et pas seulement de vous faire plaisir en venant partager votre animal. La meilleure chose à faire est donc de bien vous renseigner afin de choisir l’organisme qui vous correspondra le mieux. Certains exigent de participer à des formations avant de s’impliquer. Renseignez-vous aussi sur les distances à parcourir et le genre d’endroits que vous visiterez. Il est important d’analyser sérieusement toutes les options. Il serait dommage qu’après avoir dépensé temps et argent vous vous rendiez compte que cela n’était pas fait pour vous !

 

Impliquez-vous !

Des millions de personnes dans le monde bénéficient chaque année de la présence de chiens, de chats, de chevaux, de cochons d'Inde, de lapins et autres animaux en tous genres. Peut-être que vous et votre animal allez devenir la future équipe qui apportera le sourire à quelqu’un qui en a besoin ! Je vous le souhaite ! Mais avant de vous engager, voici quelques éléments pratiques à vérifier :

 

  • Vous devez vérifier l'enregistrement local de l’organisme ainsi que ses certifications et ses exigences.

 

  • Assurez-vous que votre animal répondra vraiment à ce qu’on attendra de lui. Vous comprendrez que lorsqu’on intervient auprès de personnes souffrant physiquement ou mentalement, votre chien de doit pas aboyer sur les gens, courir vers eux ou pire encore sauter sur eux. Votre chien doit rester calme en tout temps et détendu malgré les bruits, les odeurs et les présences nouvelles. C’est vraiment la première chose dont vous devez vous assurer avant d’entreprendre n’importe quelle autre démarche.

 

  • Je ne saurais trop vous recommander d’assister aux formations offertes par les organismes en ligne ou sous forme d’ateliers. Vous en apprendrez plus sur le genre d’intervention que vous devrez faire avec votre animal. Vous apprendrez comment agir de manière sûre en tout temps. En outre, si des événements inattendus surviennent, vous serez préparé à les aborder sereinement. Chaque organisation a ses propres normes et procédures à respecter concernant les visites. Au fil des ans, elles ont mis en place des façons de faire auxquelles il faudra vous adapter.

 

  • Ne précipitez pas les choses. Assurez-vous que vous comprenez la formation et êtes en mesure de donner suite aux informations reçues.  Assurez-vous aussi que votre animal de compagnie est prêt. Amenez-le chez le vétérinaire pour vous vérifier que tout est en ordre et à jour.

 

  • Dernière étape ! Êtes-vous prêt à passer le test et commencer un nouveau chapitre de votre vie? En général, avant de vous laisser intervenir seul, les intervenants vous feront participer à des mises en situations pour voir comment vous et votre animal de compagnie réagissez face à différents cas. Ce dernier test les aidera à déterminer quel endroit et quel public seront le plus appropriés pour vous afin d’assurer la sécurité de tous.

 

Beaucoup d’émotion et de démarches en perspective, mais cela en vaudra tellement la peine ! C’est une magnifique expérience que d’aider les autres par la zoothérapie !

Imaginez-vous déjà lors de votre première visite !

Pas encore 100 % convaincu ? Alors lisez ce qui suit…

 

Des programmes qui changent la vie !

La rédaction de cet article m'a donné l'occasion d'entrer en contact avec plusieurs organismes et je dois dire qu'ils ont tous été une source d'inspiration pour moi ! Ils passent beaucoup de temps et usent de nombreuses ressources pour aider leurs communautés de la meilleure façon qu’ils le peuvent.

 

Voici une histoire que j’aimerais partager avec vous… Elle vient de Therapy Dogs Inc. :

 

«Il y a des milliers d'histoires ! Toute personne qui fait ce type de travail bénévole a un livre plein de belles anecdotes si elle fait cela depuis de nombreuses années. Je l'ai fait pendant 24 ans donc j’en ai plusieurs, mais la personne qui m’a le plus marquée et chez qui je me suis rendu pendant huit ans dans un foyer était une ancienne tenancière de maison close dans le Wyoming. Son nom était Fée Walker et, la première fois que je l'ai rencontrée, elle avait 88 ans. Elle portait une robe rouge, des talons rouges, un chapeau rouge et du rouge à lèvres rouge ! Elle m'a regardé et m'a demandé : «Pourquoi avez-vous mon chien ? » Je suis restée tellement surprise par sa question que j’ai répondu : «Je prends soin d'elle pour vous ? » Ce à quoi elle a demandé : « Est-ce qu'elle mange ? ». J’ai répondu oui et dit qu’elle allait très bien. Chaque mois, nous allions  la voir et elle parlait à Eleanor, mon Doberman, pendant toute la promenade autour du bâtiment. Parfois, je n’entendais que des jurons donc Eleanor s’est fait l’oreille ! Finalement, ses talons hauts ont fait place à des chaussures de sport à talons hauts et le personnel lui a enlevé son rouge à lèvres parce qu’elle voulait en mettre à tout le monde ! Elle est morte à 96 ans et, elle et son doberman, qui était en fait le mien, me manquent tous les deux ! »

 

Qu’en dites-vous ?  Avez-vous un chat, un chien, un lapin, un cochon d’Inde ou un cheval qui pourrait participer à un tel programme ? Billie, du Therapy Dogs Inc., explique :

 

« C’est la meilleure chose que vous pouvez faire avec votre animal. Tout le monde y gagne ! Ma devise est toujours Ce que l’on ne fait pas ne nous apporte rien…
Les joies que vous en retirerez sont inestimables. »

 

Alors, n’hésitez pas à demander à vos vétérinaires ou vos cliniques locales s’ils connaissent des programmes de zoothérapie auxquels vous pourriez participer. Sinon, voici quelques sites pour vous aider à commencer une toute nouvelle aventure avec votre animal de compagnie.

 

USA - PET ASSISTEE Programmes de thérapie

  • http://www.esaregistration.org/
  • http://luxury.rehabs.com/experiential-therapy/animal-assisted/
  • http://www.americanhumane.org/interaction/programs/animal-assisted-therapy/
  • https://www.therapydogs.com

 

CANADA - PET ASSISTEE Programmes de thérapie

  • http://zootherapia.com/english-greetings
  • http://tpoc.ca/
  • http://servicedog.ca/programs/emotional-support-animals

 

Royaume-Uni - PET ASSISTEE Programmes de thérapie

  • http://www.scas.org.uk/animal-assisted-interventions/accreditation-and-qualifications/
  • http://www.programsforelderly.com/nursing-pets-as-therapy-united-kingdom.php
  • http://www.animaldaysout.com/index.php/home

 

ECOSSE - PET ASSISTEE Programmes de thérapie

  • http://www.petsastherapy.org/

 

AUSTRALIE - PET ASSISTEE Programmes de thérapie

  • http://andaat.org.au/
  • http://www.humananimalinteraction.org.au/animal_assisted_therapy_australia_inc
  • http://www.animaledu.com/student/Programs/Animal-Assisted-Therapy

 

INTERNATIONAL - PET ASSISTEE Programmes de thérapie

  • http://aatinternational.com/
  • http://www.tdi-dog.org/
  • https://petpartners.org/

 

Fin heureuse

Que ce soit en aidant un jeune garçon à passer à travers une journée de soins difficile, que ce soit en rendant le sourire à des personnes âgées dans un foyer, que ce soit en réconfortant un malade en phase terminale dans ses dernières heures, tous ces moments sont des cadeaux inoubliables de la vie. Des grands chevaux aux petits cobayes, chaque animal qui participe à ces programmes peut vraiment faire un changement dans la vie de ceux qui sont emprisonnés dans des situations difficiles.

 

Chérissons nos animaux et le pouvoir qu’ils ont d’apporter du réconfort dans notre vie et dans celle des autres. Nous ne pouvons peut-être pas changer le monde, mais grâce à eux, nous pouvons transformer un regard inquiet en un sourire lumineux à tous les coups !

 

* Vous avez bénéficié de services en zoothérapie ? Vous avez participé en tant que bénévole, employé ou intervenant à des programmes d’assistance à l’aide des animaux ? N’hésitez pas à partager votre expérience ci-dessous en commentaire. Nous aimons lire les  histoires des amoureux des animaux à travers le monde !

Article précédent Article suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés