VOYAGER AVEC SON COMPAGNON PRÉFÉRÉ... C'EST POSSIBLE !

VOYAGER AVEC SON COMPAGNON PRÉFÉRÉ... C'EST POSSIBLE !

 

 

Votre meilleur ami est un petit poilu ?

 

Alors, si vous partez en voyage, pourquoi ne vous accompagnerait-il pas ?

 

Voilà maintenant 10 ans que je parcours le monde et j'ai rencontré beaucoup de personnes voyageant avec leur animal de compagnie !

 

En outre, en tant que propriétaire de l'un des meilleurs blog de voyage (www.easyplanettravel.com), j'aide régulièrement des gens à vaincre leurs peurs de voyager vers les plus belles destinations du monde avec leur ami à quatre pattes.

 

Voilà pourquoi je peux vous assurer qu'il n'y a (presque) aucune raison pour laquelle vous devriez laisser votre chat ou votre chien à la maison si vous partez pour l'étranger.

 

Mais que devez-vous prendre en considération ?

 

Voici 10 points à connaître pour faire de votre voyage avec votre animal un succès.

 

  • ÉVITEZ LES SERPENTS ET LES PERROQUETS !

 

La plupart des compagnies aériennes n'acceptent que les chiens et les chats. Les oiseaux, reptiles et autres animaux exotiques sont désignés comme faisant partie de la « faune sauvage » et les règlements se rapportant à leur transport sont régis de manière plus complexe.

 

À la douane, tout animal autre qu’un chien ou un chat demandera une attention particulière et sera probablement mis en quarantaine.

En outre, vous devez prendre en considération le fait que certaines races de chiens ne sont pas acceptées par les compagnies aériennes. L’âge de l’animal peut aussi être un critère.

Il vous appartient donc de bien vous renseigner auprès de votre compagnie aérienne.

 

 

  • PLANIFIEZ

 

Beaucoup de voyages de dernière minute avec les animaux de compagnie ne sont pas réalisables à cause des vaccins requis. Par conséquent, si vous souhaitez voyager avec votre animal, vous devez le prévoir ! Cela ne s’improvise pas.

 

La plupart des vaccins requis doivent être administrés au moins deux semaines avant le départ.

 

En outre, on demande souvent à ce que les animaux soient porteurs d’une micro-puce.

 

Renseignez-vous à ce sujet assez tôt auprès de votre compagnie aérienne et du consulat du pays que vous prévoyez visiter, puis prenez rendez-vous avec le vétérinaire le plus vite possible. N’oubliez pas que certains vaccins demandent des rappels. Il faut donc prévoir le temps nécessaire.

 

  • PENSEZ À VOTRE RETOUR

 

Vérifiez quelles sont les exigences de votre pays d'origine aussi.

 

Certains exigent des tests sanguins à faire trois mois avant le retour, donc un voyage d’un mois peut ne pas être réalisable.

 

  • RENSEIGNEZ-VOUS ET PRÉPAREZ VOTRE VOL

 

Recherchez votre vol comme vous le feriez normalement sans animaux de compagnie, et essayer de trouver des vols sans escales.

 

De plus, assurez-vous de vérifier l'historique de la compagnie aérienne en matière de transport animal.

 

Ces dernières années, on a remarqué une augmentation des incidents comme des animaux perdus, blessés ou même mourants dans certains cas. Vous pourriez aussi envisager de faire affaire avec une compagnie spécialisée dans le transport animal comme Animal Airways.

 

Une fois l’itinéraire établi, appelez directement la compagnie aérienne. La plupart des compagnies limitent le nombre d’animal qu’elles transportent dans leur soute. Ne réservez donc aucun vol pour vous tant que vous n’êtes pas certain d’avoir une place pour votre petit (ou grand) compagnon.

 

Évidemment, il faut aussi prévoir les coûts associés au transport de l’animal (entre 100 et 300 $) dans le prix total de votre billet.

 

Renseignez-vous sur les dimensions de la cage ou de la boîte de transport autorisées. Identifiez votre adresse de départ et de destination sur tous les supports possible, y compris le collier de votre animal.

 

  • PRÉVOYEZ LE NÉCESSAIRE

 

Votre animal vivra en général ce voyage avec un peu de stress. Apportez-lui des objets qui lui rappelleront la maison : son jouet préféré, sa couverture, etc.

 

Prévoyez aussi d’apporter dans vos bagages un bol pliable et de la nourriture pour l’arrivée.

Vous pourrez en acheter d’autre une fois à destination.

 

  • PENSEZ À SON SYSTÈME DIGESTIF

 

La plupart des animaux seront réticents à l’idée de devoir faire leurs besoins dans leur environnement immédiat. Pour leur éviter ce stress, nous vous suggérons de couper l’eau et la nourriture 12 heures avant le départ. Un système digestif vide favorisera un voyage plus confortable, d’autant que votre animal dormira.

 

Un os à base de farine synthétique peut être relaxant pour les chiens stressés par l'isolement, mais tout type de matériau à mâcher à base de viande pourrait entraîner une quarantaine. Fixez l’os synthétique de façon à ce qu’il soit accessible à l’animal. Apportez avec vous l’emballage. Ne placez aucun aliment organique en contact avec l’animal (pas d'herbe, de foin ou aliment à base de viande).

 

  • ARRIVEZ TÔT À L'AÉROPORT

 

Avant d’aller vous enregistrer, prenez le temps de marcher un peu avec votre animal. Certains aéroports sont maintenant munis d’espaces extérieurs ou de zones réservés aux animaux de compagnie. Cela permettra à votre animal d’évacuer un peu son stress. Évitez de tout faire à la course afin de ne pas transférer votre stress sur votre compagnon.

 

  • FAVORISEZ LE CALME PENDANT LE VOL

 

Évitez de donner à votre animal des médicaments pour se calmer, surtout s’il voyage en cargo où il peut faire froid. Certains médicaments interfèrent avec la capacité de l’animal à réguler sa température corporelle. Si cela vous inquiète, vous pouvez essayer un collier apaisant qui émet des hormones anti-stress. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.

 

  • DÉCLAREZ VOTRE ANIMAL

 

Oui, vous devez déclarer votre animal de compagnie à la douane. Apportez avec vous tous les documents nécessaires. Si votre animal est muni d’une puce et que tout est en ordre, le passage de la douane ne sera qu’une formalité.

  

  • FAITES DE L'HÔTEL UN LIEU APAISANT

 

Si vous devez laisser votre animal seul dans la chambre, vous pouvez laisser la télévision ouverte. Cela lui fera une présence.

 

Pensez aussi à placer la petite pancarte « Ne pas déranger » sur la porte. Cela évitera que la femme de ménage ne fasse peur à votre animal (ou le contraire).

 

Vous pouvez également demander une chambre loin de l'ascenseur pour minimiser les bruits qui pourraient l’effrayer et faire qu’il se mette à déranger, ou qu’il pense toute la journée que vous êtes de retour !

 

Avant de laisser votre animal seul pour aller pour promener, il serait judicieux de lui créer un environnement sécurisant avec ses bols, sa couverture, et de passer du temps avec lui afin qu’il trouve ses repères.

 

 

J’espère que ces conseils faciliteront vos préparations et votre séjour avec votre compagnon de voyage préféré !

Et si vous n’aviez jamais envisagé d’amener votre animal avec vous, vous savez maintenant que c’est chose possible !


Article précédent Article suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés