COMMENT AIDER VOTRE CHAT À SURVIVRE À UN DÉMÉNAGEMENT ?

COMMENT AIDER VOTRE CHAT À SURVIVRE À UN DÉMÉNAGEMENT ?

 

Mon chat est spécial. Je n'en ai jamais vu des comme lui ! Il n’est vraiment pas comme les autres. Il est… comment pourrais-je le décrire ? Oh, et puis, avouons-le : il est terrible ! Je n’ai jamais vu un félin usant d'une telle ruse et d’une telle hypocrisie, un chat si têtu de toute ma vie ! Et je ne dis pas ça parce que ça me fâche. C’est juste un fait ! Je croyais que c’était facile de faire en sorte qu’un chat s’adapte à notre vie, de le mettre à notre main et de  façonner sa personnalité en fonction de nos propres goûts. Même maître, même animal. Eh bien, j'ai eu ma leçon ! On peut essayer d’établir des règles avec  un peu de discipline ou de formation comportementale, mais il faut affronter cette vérité indéniable : la personnalité d’un chat ne se modèle pas facilement.

C’est pourquoi aujourd’hui, j’aimerais vous donner des trucs pour aider votre chat (et vous-même) à survivre à un déménagement.

 

Je pense que je ne m’attendais pas à avoir un chat comme celui-ci parce que nous avons toujours eu des chats très dociles à la  maison dans mon enfance et mon adolescence (à moins que ce soit mes parents qui étaient des dresseurs fantastiques). Nous avons pu leur apprendre à obéir et même à faire des tours. Et le  chat que nous avons eu avec mon mari juste avant celui-ci  était si docile qu’en quelques minutes, mon conjoint lui avait appris à se retourner sur le dos. Cependant, comme les humains, les animaux ont leur propre personnalité. Les chats peuvent être particulièrement difficiles à dresser. Et ça a été ma réalité avec notre nouveau félin ! Malgré tous mes efforts, il refusait de rester à l'intérieur. Peu importe le temps ou l’attention que je lui accordais, il voulait sortir.

Il nous a fallu un certain temps pour comprendre pourquoi il miaulait tout le temps.  Et chaque fois que je disais « non » ou que je l'empêchais de faire quelque chose, il allait sournoisement dans mes valises ou mes vêtements faire pipi. Quand il s’ennuyait, il allait dans la  cuisine, ouvrait l'armoire et jetait tout par terre ! Avec un tel chat (qui, je l'avoue, m'a fait pleurer de désespoir plus d'une fois), vous pouvez imaginer que lorsque nous avons envisagé de déménager, j’ai anticipé le projet comme un vrai cauchemar !

 

En général, les chats ne sont pas fans du changement. Ils aiment la stabilité et règnent sur leur royaume et ses sujets (c’est à dire nous). Donc, un changement significatif dans leur routine peut vraiment être pour eux une source  de stress. (C’est un peu comme un renversement de leur régime !) En déménageant, vous découvrirez peut-être des facettes cachées de la personnalité de votre chat. Et pourtant, quand on déménage, on en a déjà assez comme ça à gérer entre les appels téléphoniques à faire, la planification, les boîtes, etc. Entendez-moi bien ! Je ne vous souhaite pas de vivre une révolution féline suite à votre déménagement… mais, disons que quelques suggestions glanées ici et là (et basées aussi sur ma propre expérience puisque j’en ai vécu de toutes les couleurs) pourront, je l'espère, vous aider à préparer votre chat à son installation dans son nouveau royaume.

 

 

1. Allez-y lentement

 

Ne vous précipitez pas. Prenez votre temps. Dans tous les cas, votre chat aura à s’habituer aux nouveaux éléments qui l’entourent mais, même avant cela, vous pouvez commencer à le laisser jouer dans les boîtes vides qui vont se remplir petit à petit. Vous pouvez préparer les boîtes en sa compagnie. Il en prendra l’habitude et ne verra plus toute cette agitation comme une menace puisqu’il en fera partie !  

 

Le jour du déménagement, mettez-le dans une pièce fermée avec une litière, de l'eau et de la nourriture de sorte qu'il ne se sente pas agressé par les nouvelles personnes qui viendront vous aider et « détruire » tranquillement son monde.

 

Dans la nouvelle maison, placez-le aussi dans une pièce fermée que vous rendrez la plus confortable possible. Disposez des aliments qu’il aime un peu partout dans la pièce afin que cela le pousse à explorer ce nouveau lieu qu’il trouvera alors très intéressant puisqu’associé à quelque chose de positif !  

 

Laissez-le explorer la nouvelle maison progressivement, à son rythme et, idéalement, quand tout le déballage est terminé. Vous pouvez procéder une pièce à la fois, afin qu'il ne se sente pas débordé ou stressé. Laissez-le jouer et courir.

 

2. Donnez-lui plus d'affection que d'habitude

 

Les chats sont très réceptifs à l'affection. En fait, ils se sentent rassurés si vous les caressez et jouez avec eux. Déménager est stressant pour vous aussi mais quand la tension monte, vous avez des méthodes pour l’évacuer : un jogging ou un souper avec un ami par exemple. Votre chat, lui,  ne peut pas verbaliser son stress et ses angoisses. C’est pourquoi il peut manifester ses émotions par des réactions inhabituelles comme se cacher, fuir, faire pipi en dehors de la litière, etc.

 

Pour éviter que cela se produise, ou tout au moins atténuer ces réactions, il faut donc le rassurer. Laissez-le dormir sur vos genoux, câlinez-le quand vous regardez la télévision, jouez avec lui, grattez-lui la gorge. (Je ne suis pas la seule à avoir remarqué que ça les fait craquer, n’est-ce pas ?) Votre chat a besoin de sentir que tout va bien, que vous l'aimez toujours, que vous ne l’avez pas abandonné et qu'il n'y a aucun danger quand il voit ces boîtes terrifiantes et imposantes dans le salon. Cette étape peut être répétée encore et encore ! Avant, pendant et après le déménagement, donnez-lui encore plus d’amour que d’habitude.

 

3. Conservez la même routine

 

Comme je l’ai déjà mentionné, les chats ne sautent pas de joie à l’idée même du changement. Alors, pour que le vôtre ne soit pas trop contrarié ou déstabilisé, essayez de maintenir sa routine aussi longtemps que vous le pourrez. Pour l'aider à cet égard, essayez, vous aussi, dans la mesure du possible, de garder les mêmes habitudes. Vos allées et venues quotidiennes peuvent sembler bénignes à vos yeux, mais elles sont un point de repère significatif pour lui. Si vous le négligez parce que vous avez beaucoup à faire avant de sortir, si vous revenez à trois heures et oubliez de le nourrir, si de nouvelles personnes viennent tout à coup chez vous, votre chat ressentira un stress évident. Essayez de le nourrir à des heures régulières, d'aller vous coucher à la même heure chaque soir et assurez-vous que vous lui donnez de l'attention avec constance.

 

4. Déplacez la litière petit à petit

 

Si votre chat se met à faire pipi en dehors de sa litière, cela vient sans doute  du stress, mais cela peut aussi être dû au nouvel emplacement qui ne convient pas.  Votre chat est peut-être désorienté et tout simplement pas capable de la trouver, au-delà du fait qu’il est peut être bouleversé et veut que vous le sachiez ! Si vous avez créé une pièce pour votre chat à l’arrivée dans votre nouveau domicile, ne déménagez pas sa litière soudainement dans un autre endroit. Allez-y de manière progressive en la poussant de quelques mètres chaque jour jusqu’à sa destination finale. De cette façon, il s’habituera progressivement.

 

5. Si votre chat va dehors, attendez avant de le laisser sortir

 

Chaque chat est différent, mais une chose est sûre : vous voulez qu’il comprenne  que ce nouveau « royaume » est le sien et que ses « sujets » sont toujours les mêmes !

J’ai un ami dont le chat a été assez intelligent pour sortir le premier jour de son arrivée et revenir tranquillement la nuit par la fenêtre arrière après avoir exploré son nouveau domaine.  Vous pouvez prendre ce risque si vous le souhaitez, mais je ne pense pas que tous les chats soient en mesure de retrouver leur chemin dès le premier jour. Laissez-le explorer d’abord  la maison, au moins pendant quelques jours. Beaucoup de gens attendent trois ou quatre semaines avant de laisser leur chat sortir. C’est ce que conseillent la plupart des sites que j’ai consultés... et c’est ce que j’ai voulu faire moi aussi.

 

La première journée ne s’est pas trop mal passée,  la deuxième était tolérable. Mais les jours suivants furent une torture complète ! Mon chat grattait tout, miaulait sans cesse, faisait pipi sur tout (vêtements, valises, sacs à dos, piles de papier, sous-vêtements). Et je ne vous raconte pas tout ! Il courait comme un fou. (J’ai d’ailleurs vraiment cru qu’il l’était devenu !) Donc, pour soulager ma souffrance (et surtout la sienne), je l’ai laissé aller à l'extérieur, puisqu’il semblait avoir désespérément besoin d'air frais. J’ai pris le risque. Je craignais surtout qu’il aille loin, se perde ou pire, traverse la route près de la maison. Mais je lui ai fait confiance, car il est très intelligent. Il a fait le tour, exploré le quartier, trouvé de nouveaux endroits pour se promener et de nouvelles souris à manger et est revenu épanoui et si fatigué qu'il est venu se prélasser sur mes genoux et chercher l'amour que tous les nouveaux environnements du monde ne pouvaient lui offrir.

 

Vous comprenez que ce que je veux dire : si votre chat peut supporter d'être à l'intérieur, malgré son habitude, tant mieux. Laissez passer le temps et, après quelques semaines, laissez-le aller dehors. Mais s’il est comme le mien et que tout le monde (lui y compris) est au bord de la crise de nerfs, vous pouvez choisir de lui faire confiance et de le laisser se balader un peu, en l’appelant de temps en temps avec des friandises pour qu’il n’aille pas trop loin et revienne vers vous.

 

Faites de votre mieux pour faire les choses progressivement, donnez-lui de l’amour, gardez un horaire régulier, déplacez la litière progressivement et attendez un certain temps avant de le laisser sortir.

 

Vous n’êtes pas obligé de faire tout cela. À vous de choisir les conseils qui peuvent vous  être utiles afin de favoriser la transition. Et qui sait ? Peut-être votre félin préféré reprendra-t-il  les rênes du pouvoir de son nouveau royaume plus tôt que vous ne le pensiez !

 

Mon chat est spécial. Je n’ai jamais vu un chat comme lui. Il n’est vraiment pas comme les autres. Il est… comment pourrais-je le décrire ? Oh, avouons-le : mon chat est LE PLUS MERVEILLEUX CHAT DE LA TERRE ! Je n’ai jamais tant aimé un animal de ma vie. Il a besoin de tonnes d'amour, aime se blottir l'après-midi sur notre lit et il est à croquer quand il dort. Et quand je le regarde comme ça, j’oublie toutes ses bêtises et je me dis que personne n'a de meilleur chat que moi ! 

Mais c'est sûrement ce que vous vous dites aussi ! 

 

 


Article précédent Article suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés