SPA OU REFUGES PRIVÉS : COMMENT CHOISIR ?

SPA OU REFUGES PRIVÉS : COMMENT CHOISIR ?

 

Vous souhaitez agrandir la famille en adoptant un animal ? Entre les services de fourrière, les sociétés protectrices d’animaux et tous les refuges privés qui existent, il y a parfois de quoi en perdre son latin et ne plus savoir vers quel organisme se diriger. On vous comprend et on est là pour vous aider. Essayons de démystifier tout cela ensemble !

 

D’abord, il faut savoir que d’une province à l’autre et d’un pays à l’autre,  les organismes travaillant auprès des animaux n’ont pas tous les mêmes statuts et le même fonctionnement.  Essayons donc de regarder dans les grandes lignes quelle est la différence entre les sociétés protectrices et les refuges privés et de comprendre ensemble où il est possible de vivre la meilleure expérience d’adoption.

 

 

SPA

 

La SPA (Société Protectrice des Animaux) a une mission multiple : elle accueille les animaux de la fourrière, mais aussi les animaux dont les propriétaires souhaitent se débarrasser ou qui ont été retirés à leurs maîtres pour négligence. Dans la plupart des pays, la SPA est un organisme à but non lucratif qui est financé en partie par le gouvernement, mais aussi par des donateurs privés comme des entreprises et autres commanditaires.

 

En fonction des  règlements municipaux en place selon les villes, les SPA acceptent toutes sortes d’animaux et y sont presque toujours à pleine capacité.

 

Ces problèmes de surpopulation peuvent parfois poser problème puisqu’il devient difficile d’héberger tous les animaux remis à la charge de l’organisme.  En conséquence, le recours à l’euthanasie est parfois inévitable. Bien entendu, les employés et bénévoles qui gèrent ces organismes font tout ce qui est en leur possible pour éviter d’en arriver là, mais parfois cela s’avère être la meilleure des solutions autant pour l’animal que pour la communauté. Voilà pourquoi on dit souvent des animaux amenés dans les SPA que leurs jours sont comptés et pour plusieurs entre eux, cela s’avère être le cas.

 

 

SPA : 5 avantages

 

  1. Les animaux résident sur place, ce qui vous permet de voir tous ceux disponibles pour l’adoption.
  2. Le délai de traitement pour l’adoption est habituellement plus court et les critères de sélection moins sévères par rapport à ceux des refuges. (Pour connaître les politiques d’une ressource en particulier, effectuez des recherches et contactez-les directement.)
  3. Afin de faciliter la rencontre avec l’animal, une zone de rencontre ou salle de jeu est souvent mise à votre disposition.
  4. Les animaux sont soignés.
  5. Les animaux sont vaccinés et vermifugés et vous faites donc beaucoup d’économies sur les frais de vétérinaire.

 

SPA : 5 inconvénients

 

  1. Parfois, le manque d’espace fait qu’on est pressé de vous voir partir avec l’animal, ce qui peut avoir une incidence négative sur vos besoins et ceux de l’animal en question. Rappelez-vous qu’en raison du manque d’espace, ces organismes sont souvent heureux d’avoir une nouvelle place de libre qui se libère.
  2. Parmi les animaux pris en charge par le centre, il y en a plusieurs dont on ne connait pas l’histoire.
  3. Vu que les animaux restent peu de temps, un autre problème relève du fait que les employés ainsi que les bénévoles n’ont pas suffisamment le temps de bien connaitre l’animal et  de déterminer si vous serez compatibles.
  4. Les frais peuvent sembler élevés à certaines personnes qui considèrerons alors qu’elles préfèrent adopter un animal sans histoire et payer pour ses vaccins et autres soins.

 

 

5.Ce genre de ressource étant parfois un endroit effrayant, les animaux ne démontrent pas nécessairement une conduite exemplaire, car souvent ils n’ont pas l’habitude d’être enfermés avec autant d’animaux (ceci s’applique même aux ressources en gestion animalière les mieux gérées).  Dans de telles conditions, on rate l’occasion de rencontrer l’animal de nos rêves, car les pauvres bêtes sont parfois terrifiées, malgré les meilleurs soins qu’elles ont pu recevoir.

 

 

Coup d’œil sur les SPA

 

Ce sont des organismes à but non lucratif financés à la fois par le gouvernement et par des partenaires privés. Selon les pays ou les régions, certains de ces organismes ne refusent aucun animal et peuvent malheureusement être vite en situation de surpopulation, ce qui peut s’avérer très stressant autant pour les animaux que pour le personnel et les bénévoles.  C’est pourquoi ce ne sont pas nécessairement les meilleurs endroits pour rencontrer votre futur animal de compagnie.  Il est donc essentiel de prendre votre temps afin de mieux connaitre l’animal que vous envisagez d’adopter. Certains centres disposent de salles familiales où passer du temps de manière plus intime avec l’animal, mais ce n’est pas le cas partout en raison du manque de temps et surtout d’espace.

 

 

LES REFUGES

 

Généralement, un refuge est un organisme privé spécialisé dans la protection de certaines sortes d’animaux (principalement des animaux domestiques ou des animaux de compagnie) maltraités ou sans-abri.  Un refuge donne parfois à l’animal un foyer temporaire via un réseau de familles d’accueil qui acceptent de prendre soin de l’animal jusqu’à ce qu’il soit adopté.  Cela peut durer le temps de la réadaptation (si l’animal souffre de problèmes de santé ou de comportement) ou de la rémission (dans le cas d’un animal en convalescence).

 

Certains refuges se consacrent exclusivement à une race d’animaux ou bien visent à aider des animaux d’un certain âge.  Cette spécialisation a tendance à attirer des familles d’accueil passionnées par ce type d’animaux. En général, les refuges dépendent des contributions et de la bienveillance de ceux qui soutiennent la cause animale.  Il est plutôt rare qu’un refuge puisse compter sur l’appui financier du gouvernement.

 

 

Refuges : 5 avantages

 

  1. Les animaux sont souvent hébergés dans un milieu familial ou au moins humain et où ils peuvent maintenir leurs capacités sociales et s’accoutumer à la présence humaine de manière harmonieuse.
  2. Vu que les animaux vont passer beaucoup plus de temps dans un cadre familial, vous aurez souvent accès à plus d’informations sur l’animal qui suscite votre intérêt.
  3. Le processus d’adoption est généralement plus complexe parce que les intervenants s’assurent de trouver le propriétaire qui convient à chaque animal.
  4. Les animaux provenant de refuges sont souvent les plus en santé, ayant déjà reçu tous leur vaccins et étant déjà stérilisés.  Même si cela n’est pas toujours le cas, il existe souvent un registre médical détaillant les plans de traitements à venir pour l’animal, ce qui évitera tout quiproquo.
  5. Vous aurez souvent plus de temps avec l’animal avant de l’amener à la maison. Une fois chez vous, la transition sera ainsi moins stressante pour tout le monde.

 

Les refuges : 5 inconvénients

 

  1. L’adoption peut parfois prendre plus de temps, ce qui convient moins à ceux qui sont plus pressés d’adopter.
  2. La paperasse ainsi que les frais de consultation peuvent s’avérer plus chers dans certains cas.
  3. Une fois votre intérêt démontré, il se peut que l’on vous demande de couvrir les frais de vétérinaire de l’animal.  On ne peut pas s’attendre à ne rien débourser, car ces refuges sont financés par des fonds privés et dépendent de contributions. La bonne nouvelle est que ces dépenses initiales peuvent vous faire économiser, car le refuge est souvent en mesure de vous référer à un vétérinaire prêt à vous offrir ses services à prix réduits.
  4. Une source d’irritation et d’agacement chez certains est le fait de devoir organiser vos rencontres avec l’animal, car une famille d’accueil lui consacre bénévolement temps et amour.  Cela veut dire que le bénévole n’est pas forcément disponible quand vous souhaitez voir l’animal.
  5. Afin de vérifier le bien-être de l’animal, certains refuges exigent le droit de vous rendre visite même plusieurs mois après l’adoption.  Il est compréhensible que cette politique ne plaise pas à tous.

 

Coup d’œil sur les refuges

 

Les bénévoles sont la source principale de main-d’oeuvre dans ces établissements.  Si le refuge dispose d’un bâtiment, il est parfois beaucoup plus petit qu’une SPA, et dans certains cas, les principaux lieux de soins et d’hébergement des animaux sont des foyers temporaires de familles d’accueil. Parfois, ces familles s’attachent à l’animal dont elles prennent soin et finissent par l’adopter elles-mêmes.

 

Les refuges sont plus stricts en ce qui concerne l’union d’un animal à son futur propriétaire pour la simple raison qu’ils connaissent déjà le comportement, les besoins essentiels et le caractère de l’animal.  Ils font donc tout leur possible afin que la personne approuvée pour l’adoption soit le meilleur candidat pour cet animal.

 

Cela ne veut pas dire que tous les refuges fonctionnent de la même manière.

 

Laissons parler un représentant de  HomeFurEver : « Chaque refuge est différent. Nous avons tous différentes méthodes de gestion, différents processus d’adoption et prérequis.  L’approbation obtenue à un refuge ne vous garantit pas que ce sera le cas dans un autre, tout comme il n’y a pas deux chiens identiques.  Les besoins (comme une cour clôturée, la présence d’autres animaux au domicile, les âges des membres de famille, etc.) varient d’un animal à l’autre. »

 

 

Adopter un animal : SPA ou refuge ?

 

Il n’y a pas de réponse évidente. Souvent les gens vont adopter leur animal auprès d’une ressource plutôt une autre parce qu’ils préfèrent le mode de fonctionnement ou parce que le processus d’adoption leur convient le mieux.  Les futurs maîtres doivent comprendre que même si enquêter sur l’historique d’un organisme ou d’un établissement est important, il est surtout primordial de connaitre la procédure d’adoption de chaque ressource.

 

Il n’existe donc pas de règle simple. Les éléments les plus importants sont la qualité du personnel qui gère l’organisme et son implication auprès des animaux dont il prend soin.

 

Dans les pays où les animaux errants se retrouvent à la fourrière, certaines fourrières ont même créé des alliances avec des refuges privés locaux afin de donner une chance à l’adoption aux animaux présentant des besoins spéciaux ou ayant peu de chance de survie en collectivité.

 

 

Le processus d’adoption

 

Le processus d’adoption peut varier d’un endroit à l’autre et sera plus facile dans certains endroits que dans d’autres.  D’après nos entretiens et nos recherches, souvent les futurs propriétaires abandonnent leurs démarches, car le processus met à l’épreuve leur persévérance.  Malgré tous les inconvénients, ne lâchez pas ! Adopter un animal est un geste d’une grande générosité pour lequel il vaut vraiment la peine de se battre un peu !

 

Prenez bien le temps de connaître les standards d’adoption et dites-vous que si l’organisme se dépense pleinement pour trouver les meilleurs foyers aux animaux à leur charge, c’est bon signe et non pas un obstacle à la réussite de votre projet !

 

Chaque organisme est différent.  D’habitude les SPA ne sont pas strictes dans leur processus d’adoption, mais il y toujours des exceptions.  « Peu importe l’organisation choisie, il est important de respecter le processus. », avise Jen Daley du groupe Pet Dog Adoptions.

 

Avez-vous hâte de trouver votre nouveau compagnon ? Consultez notre série d’articles sur l’adoption dans notre Guide de la parfaite adoption. Tout comme vous, nous sommes passionnés par les animaux en tous genres et nous vous souhaitons de trouver le bonheur avec le compagnon qui est fait pour vous ! Rejoignez-nous sur Facebook pour profiter de nos promotions et de nos conseils !


Article précédent Article suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés