Les meilleures astuces des éducateurs canins professionnels

Les meilleures astuces des éducateurs canins professionnels

 

Être propriétaire d'un chien implique veiller à son éducation, car elle permet aux humains et aux chiens de coexister pacifiquement. Chaque membre à quatre pattes de notre famille devrait apprendre quelques notions de base, au minimum, pour sa propre sécurité et celle de son entourage. 

 

Mais que vous vous en teniez à la formation à l'obéissance des chiens ou que vous passiez à quelque chose de plus développé, comme les cours d’agilité, gardez à l'esprit qu'il s'agit de bien plus que d'apprendre quelques tours à votre chien. 

 

Lorsque vous travaillez avec votre chien pour améliorer son comportement, vous apprenez à le comprendre, à renforcer sa confiance en soi et c'est une merveilleuse occasion de créer des liens entre vous. 

 

Puisque nous ne parlons pas le même langage que nos compagnons canins, les propriétaires de chiens commettent couramment des erreurs d’éducation (qui doivent être évitées). 

 

C'est pourquoi il est essentiel de consulter un éducateur canin professionnel, car il peut vous apprendre à comprendre le comportement spécifique de votre chien et à mieux communiquer avec lui. 

 

(N'oubliez pas : lorsqu'il s'agit d'éduquer un animal, la formation commence par vous !)

 

Bien qu'il soit conseillé que chaque animal de compagnie soit évalué individuellement, il existe certaines méthodes d'éducation canine importantes, que chaque maître devrait connaître. 

 

Nous avons demandé à 169 éducateurs en comportement canin du monde entier de partager avec nous leurs meilleurs secrets, astuces et conseils en matière de d'éducation de chiens. Lisez ci-dessous pour voir leurs réponses ! 

 

 

Éléments à prendre en compte avant d'accueillir un chien 

 

Vous avez peut-être commencé à planifier l’éducation de votre chien avant même d'en avoir ramené un à la maison. Si tel est le cas, nous vous disons… tant mieux pour vous ! 

 

Il n'est jamais trop tôt pour commencer à se préparer, car une bonne éducation peut faire ou défaire un foyer heureux complété par un chien. 

 

Si vous n'avez pas encore choisi un animal de compagnie, pensez à faire des recherches sur la race (même si vous prévoyez de recueillir un chien abandonné !) et tenez compte des conseils suivants, donnés par des experts en éducation canine. 

 

« Analysez objectivement votre type de style de vie et prenez un chien qui s’épanouira naturellement dans cet environnement », conseille Ayelet Berger de Sabra Dog Training. Par exemple, « si vous êtes une personne qui travaille beaucoup ou si vous aimez rester chez vous pour regarder des films, il ne sera pas judicieux de choisir un Berger Australien, car ceux-ci ont besoin d'une quantité exceptionnelle d'exercice et de stimulation mentale. » 

 

En d'autres termes, un chien très énergique peut ne pas être idéal pour les personnes casanières, mais cependant, il existe de nombreuses races dont les représentants sont heureux de se blottir sur le canapé avec un minimum d'exercice - et vice versa !

 

Il est également important de réfléchir à comment un chien s'intégrera dans votre espace de vie. Un chien plus petit, moins énergique, peut être un bon choix les personnes habitant en appartement.  Un grand chien aura besoin de beaucoup d'espace dans une maison et d'un jardin. Un chien d'une race parfaite pour garder les troupeaux, comme celle des Aussies, sera plus heureux s'il a des grands espaces à explorer à l'extérieur. 

 

Effectivement, lorsqu'il s'agit de ramener un animal de compagnie à la maison, il y a beaucoup de choses à prendre en compte. 

 

Vous ne savez pas où commencer votre recherche ? Voici une excellente question à poser aux professionnels.

 

« Demandez l'avis d'un éducateur canin avant de ramener un chien à la maison », conseille Gavin Ehringer d 'Ohana Canine Training of Colorado. « Ils peuvent vraiment vous aider à choisir bon le chien, ce qui contribuera à assurer une meilleure vie, à vous comme à votre animal de compagnie. »

 

 

Ce qu'il faut connaître avant le début de l'éducation 

Informez-vous sur comment pense votre chien  

 

Nous ne parlons peut-être pas le même langage que nos amis à quatre pattes, mais il est essentiel de comprendre un peu leur processus de pensée et leur langage corporel, afin de bien communiquer avec eux.

 

« Votre chien se fraie un chemin dans un monde qu'il ne comprend pas et se comporte de la seule façon qu'il connait... il se comporte comme un chien », souligne Ursa Acree de Canis Major Dog Training.  

 

Nikki Walden de Leader of the Pack Dog Services est d'accord. « Respectez votre chien en tant que chien et ne vous attendez pas à ce qu'il soit ce qu'il n'est pas », dit-elle. « La compréhension de la psychologie des chiens est un élément clé. »

 

Essayez de décoder son langage corporel 

 

L'un des éléments clés est la compréhension du langage corporel de votre chien et l'observation de ses réactions dans certaines situations, y compris durant ses cours d'éducation.

 

« Il est tout à fait important d’être capable de décrypter votre chien », explique Erin Moore de Pawsitive Connection Dog Training. Par exemple,   « Une queue qui remue ne signifie pas toujours « je suis heureux ou amical ». Un chien renversé sur le dos peut parfois signifier : « Frottez-moi le ventre, s'il vous plaît, » [ou peut] parfois signifier : « Ne me faites pas de mal, s'il vous plait, ou ne me touchez pas, ou laissez-moi tranquille. » Un chien qui aboie et se précipite tout en tirant sur sa laisse peut parfois signifier : « Je suis terrifié ». Un chiot qui mordille peut parfois signifier qu'il se fait les dents de façon normale, mais parfois cela veut dire : « Je déteste quand tu me prends dans tes bras ». Un chien qui détruit des objets lorsqu'il est laissé seul peut parfois être interprété comme signifiant « Je m'ennuie », « J'ai besoin de faire mes besoins », [ou] « Je suis terriblement angoissé ».

 

Elle poursuit : « Une mauvaise interprétation de ce qu'ils disent dans ces cas, et dans bien d'autres, peut avoir des conséquences assez lourdes. Travailler avec quelqu'un qui peut vous aider à traduire et à comprendre votre chien lui assure une meilleure vie, vous aurez une meilleure relation et de ce fait, tout le monde sera plus heureux. » 

 

Envisager l’éducation comme l'occasion de créer des liens 

 

Dans l'ensemble, l'éducation ne consiste pas seulement à enseigner un bon comportement à votre compagnon ; c'est aussi une merveilleuse façon de créer des liens ! 

 

Vous apprendrez à connaître votre copain mieux que jamais, par exemple ses réactions, ses manies et les friandises ou jouets de dressage pour chien qui le motivent le plus.

 

« Considérez l’éducation comme un moyen pour que vous et votre chien vous compreniez mieux », conseille Ann Davidson de Canine Therapy Corps. « Faites attention à ce que votre chien aime et n'aime pas et utilisez cette connaissance pour votre avantage mutuel. Si vous utilisez des friandises pour l'éduquer, et que votre chien n'est pas motivé par cette nourriture, vous ne réussirez probablement pas. Essayez quelque chose de différent, comme du temps de jeu, des jouets ou de la liberté ( [c.-à-d. l'accès à l'extérieur ou une pause sans laisse) jusqu'à ce que vous compreniez ce qui fait réagir votre chien. »

 

De plus, si vous avez un lien fort avec votre toutou, il sera encore plus heureux de travailler avec vous. « Votre relation avec votre chien est la clé pour avoir un chien qui vous écoute, quoi qu'il arrive », explique Natasja Lewis DipCABT de Nightsabre Dog Training

 

Savoir distinguer un renforcement positif d'un renforcement négatif 

 

En bref, le renforcement négatif veut dire réprimander les mauvais comportements dans l'espoir que votre chien ne sera plus "vilain", tandis que le renforcement positif encourage les bons comportements, car il voudra continuer à vous plaire. 

 

Bien que vous ne devriez pas laisser votre chiot s'en tirer avec un comportement inapproprié, comme des aboiements incessants ou des bonds sur les invités (plus ci-dessous), le renforcement positif, dans l'ensemble, est beaucoup plus efficace. 

 

Voici comment envisager tout cela : le but est de rediriger les comportements indésirables, plutôt que de les punir.

 

Parmi les renforcements positifs, les friandises, les éloges, les jouets, du temps de jeu, des caresses sur le ventre, des câlins ou tout ce qui plait à votre chien ! 

 

Une autre règle d'or : discipliner votre chien après qu'il a fait quelque chose de mal ne fera que le rendre confus et anxieux. 

 

« Les chiens vivent dans le présent, alors ne le réprimandez pas pour les erreurs du passé », explique Jo Wood de Doggy Dilemmas Canine Behaviour & Training Solutions. Elle donne un exemple. « Si un chien a mâchouillé dans la maison, ne le grondez pas en rentrant à la maison, car chaque fois que vous partirez il anticipera une réprimande, et son anxiété le fera mâchouiller. »

 

En d'autres termes, ne le grondez pas pour ses mauvais comportements ; grondez-le uniquement si vous le prenez sur le fait.

 

 

Conseils d'éducation canine donnés par les pros  

 

Tout d'abord, chaque animal devrait être évalué individuellement, par un éducateur professionnel. 

 

L'une des principales raisons à cela est la nécessité de déterminer pourquoi votre chien présente des comportements indésirables, qui peuvent différer d'un chien à l'autre. 

 

Sans cette étape, vous pourriez accidentellement éduquer votre chiot de manière incorrecte, ce qui entraînerait de la confusion et de la déception pour vous deux.

 

Miriam Finn de To Be Sure Pet Services partage avec nous un exemple pour illustrer la manière dont ce malentendu peut affecter à la fois le propriétaire et le chien. « Je suis allée chez une dame qui m'a dit que son chien ne voulait pas s’asseoir sur commande », se souvient-elle. « Elle pensait que son chien n'était pas très malin. Le chien s'asseyait, puis se levait immédiatement pour sa récompense. »

 

Elle poursuit : « Lorsque le chien entendait "Assis!", il pensait que sa maîtresse voulait qu'il pose ses fesses au sol pendant une demi-seconde, puis qu'il se relève. Le chien et sa propriétaire avaient des idées différentes de ce que signifiait « assis ».

 

Alors, comment était né ce malentendu ? 

 

« Voici ce qui s'est passé : la propriétaire avait récompensé son chien trop tard, une fois le chien levé plutôt que lorsqu'il ] [restait] en position assise », conclut-elle. « De plus, il s'agissait d'un petit chien, et cela se produit souvent car le maître doit se pencher vers le chien pour lui donner la friandise, et un petit chien voudra se lever pour la prendre. Je lui ai montré comment minuter correctement sa récompense et elle a vu à quel point son chien était intelligent, car il restait assis comme un pro ! »

 

Il est important de garder à l'esprit que les animaux n'interprètent pas toujours le monde (et notre langage) de la même manière que nous l’interprétons. 

 

Et n'oubliez pas que la cause profonde du comportement de votre chien, que ce soit la peur, l'anxiété, l'excitation, l'ennui, le désir d'attention, etc. peut totalement modifier la façon de l'éduquer ! 

 

Néanmoins, il existe certaines techniques générales que vous devez connaître. Consultez ci-dessous quelques astuces approuvées par les éducateurs en comportement canin pour vous aider à entamer votre parcours.

 

Quelques conseils généraux d’éducation à garder en tête 

 

  • Veillez à maintenir votre chien stimulé, mentalement et physiquement. « Énigmes et autres activités enrichissantes (par exemple, des promenades pendant lesquelles le chien est autorisé à renifler autant qu'il le désire) sont la clé d'un animal de compagnie bien élevé », explique LaurieAnn Hull de Over the Moon Training Services, LLC
  • Restez positif. « Soyez positif, car les animaux ne réagiront pas bien si vous êtes négatif - tout comme les humains ! »  Stacy L Parks Flemming de Golden Beauties... Driven To Doodles LLC
  • Commencez tôt. « Commencez l'éducation dès que votre chiot arrive chez vous. Votre chiot apprend à chaque instant de chaque jour, assurez-vous de récompenser ce que vous voulez encourager. Apprenez également ce qu'est une socialisation appropriée et faites-en une priorité. » Reesa Hauge, R Team Canine Coaching 

 

Le nom de votre chien ne doit être associé qu'à de bonnes choses 

 

« N'utilisez pas le nom de votre chien dans un contexte négatif », explique Claudia Black-Kalinsky de Train This Dog, LLC. « Si un chien entend, "Sparky, NON! " " Sparky, VILAIN !" " Sparky Stop!" " Sparky Tais-toi !", quand vous dites, " Sparky Au pied !"  Sparky va se dire : " Voilà ce mot qui signifie que j'ai un problème, je n'y vais pas !" »

 

Black-Kalinsky poursuit : « Je ne prononce pas de nom quand je dis à mon chien d'arrêter quelque chose.  " Pas toucher !"  permet à mon chien de comprendre que l'écureuil mort, les ordures ou le jogger ne lui appartiennent pas. " Stop" permet à mon chien de comprendre qu'il est trop exubérant. [Donc, lorsque vous dites] " SPARKY! " cela doit signifier : « Je pense à toi et ça va être super. Concentre-toi sur ce que je fais ! » 

     

    Conseils pour éduquer un chien à venir 

     

    Ainsi que déjà mentionné, vous devez enseigner à votre compagnon que l'obéissance aux commandes aura toujours un résultat positif. Ne prononcez jamais le nom de votre chien et ne lui dites pas de venir si vous avez l'intention de le punir ou de le gronder ! 

     

    • Commencez le dressage dans un environnement familier, sans beaucoup de distractions (par exemple dans votre salon plutôt que dans un parc pour chiens).
    • Incitez votre toutou à venir vers vous avec un renforcement positif, telle qu'une friandise ou un jouet. Une fois qu'il a fait cela plusieurs fois, accompagnez l'action d'un signal verbal comme «viens» ou «au pied». Vous pouvez également utiliser la commande «ici» pour le faire venir, mais
    • ce n’est pas le meilleur choix : votre chien hésiterait car «ici» ressemble beaucoup trop à «assis».
    • Continuez l'entraînement avec le signal verbal dans des environnements différents et avec plus de distractions.
    • N'oubliez pas d'offrir un renforcement positif à chaque fois qu'il obéit !  

     

    Conseils pour éduquer un chien à ne pas sauter 

     

    Les chiens sautent pour des raisons diverses, la première étape consiste donc à discerner pourquoi votre chien saute (un éducateur vous aidera à faire cela). Voici quelques conseils généraux :

     

    • S'il s'agit d'un comportement de recherche d'attention, le but n'est pas de « récompenser » votre chien en lui accordant de l'attention (même de l'attention négative) - il existe des stratégies pour cela, par exemple se retourner et s'éloigner.
    • Dites aux invités que votre chien est en formation et expliquez-leur comment réagir si votre chien saute (c'est-à-dire en l'ignorant). Installez une barrière si vous êtes inquiet pour des raisons de sécurité, par exemple si un gros chien saute sur un enfant ou un parent âgé. 
    • Envisagez de donner un ordre pour remplacer le comportement de saut, comme « couché » ou «pattes au sol». Cela donnera à votre compagnon une action alternative à effectuer lorsqu'il est excité.
    • Récompensez votre chien lorsqu'il se comporte correctement !

     

    Conseils pour éduquer un chien à ne pas bouger 

     

    Tout comme “au pied”, “pas bouger” (ou sa variante “reste”), est une commande de base mais importante, car, en fin de compte, elle peut garder votre chien en sécurité. Par exemple, un «pas bouger » ferme peut empêcher votre chien de s'échapper de la voiture, par la porte de la maison ou de traverser la rue.

     

    • Encore une fois, la clé est de commencer dans un environnement présentant peu de distraction. 
    • Au début, demandez à votre chien de s'asseoir et de ne pas bouger pendant de courtes périodes, puis augmentez progressivement la durée et / ou la distance à laquelle vous vous éloignez. 
    • Si votre chien interrompt son immobilité, dirigez-le vers le même endroit et réessayez (peut-être pour une période plus courte cette fois).
    • Assurez-vous d'utiliser un mot le libérant comme « viens » ou « d'accord » quand il peut venir réclamer sa récompense !

     

    Conseils pour éduquer un chien à ne pas aboyer 

     

    Comme pour la plupart des comportements canins, il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les chiens aboient. Vous devriez donc chercher les conseils d'un éducateur professionnel pour vous aider à y faire face correctement. Voici quelques conseils de base : 

     

    • Si votre chien aboie sans cesse, il it s'agir d'un comportement de recherche d'attention qui doit être redirigé. 
    • Associez-le à un nom ! En apprenant à votre chien « aboie », vous pouvez le récompenser lorsqu'il le fait sur commande. Lorsqu'il le fait au mauvais moment, vous pouvez lui dire : « stop ».
    • Vous pouvez également enseigner à Fido « chut » et quand il se comportera bien la prochaine fois qu'il verra ce qui déclenche ses aboiements (par exemple un étranger ou un autre chien), il devra bien entendu être récompensé ! 

     

    Conseils pour éduquer un chiot ou un chien à être en laisse 

     

    En ce qui concerne l'éducation à être en laisse, l'objectif est que votre chien marche calmement à vos côtés. Étant donné que la plupart des chiens sont ravis de faire des promenades, il est courant qu'il faille faire face à un comportement turbulent. 

     

    Heureusement, il existe de nombreux outils pour vous aider. En plus de leur demander d'éduquer, informez-vous auprès d'un professionnel sur la meilleure laisse de dressage pour chien et / ou le meilleur collier ou harnais de dressage, de façon à guider votre chien en toute sécurité et efficacement. 

     

    • Découragez les comportements indésirables, tels que tirer sur la laisse, en vous arrêtant à chaque fois que Fido le fait. Ceci est comme différer une récompense, car votre chien veut continuer son exploration !
    • Lorsque la laisse est lâche et qu'il se promène à côté de vous, récompensez-le en continuant votre promenade, et n'hésitez pas à lui offrir aussi quelques friandises ! 
    • Quand il s'agit de dresser un chien à rester sans laisse, vous il faut que les commandes « au pied» et «pas bouger » soient acquises. Il est préférable de commencer dans un environnement clos, car si votre chien se laisse distraire, il ne pourra pas aller trop loin. 
    • Les chiots qui réagissent aux étrangers et aux autres chiens peuvent être difficiles et même dangereux à promener - à nouveau, vous aurez besoin de faire appel à un éducateur canin pour aller au fond des choses (souvent, la peur est à la base de ce comportement). 
    • De plus, vous devez absolument faire appel à une aide professionnelle pour faire face à toute forme d'agressivité, et ceci pour la sécurité de tous !

     

    Conseils sur comment entraîner un chien à rester en cage 

     

    L'entraînement à rester en cage est un thème de controverse chez certains maîtres et éducateurs animaliers, mais beaucoup pensent que c'est l'option la plus sûre pour les chiens qui restent seuls à la maison. Ceci est particulièrement vrai s'ils sont enclins à mâcher ou à manger des choses inappropriées qui peuvent s'avérer dangereuses. 

     

    • Jennifer Mann de L.A. School for Dogs, recommande de commencer lorsque le chien est jeune. « Trop de chiens développent une anxiété de la séparation qui est une situation paralysante et déchirante, et presque impossible à guérir », dit-elle. 
    • La cage de votre chien devrait être son « espace agréable ». Faites-en un lieu confortable, où il se sent en sécurité. 
    • Entrer dans la cage devrait toujours être une expérience positive. Essayez de lui donner des friandises spéciales à chaque fois qu'il y entre (si vous prévoyez de partir, évitez les cadeaux qui nécessitent une surveillance, comme des jouets à mâcher ou des os). 
    • La cage ne doit jamais être utilisée comme zone de « mise au coin » pour punir ! Encore une fois, faites-en leur chambre confortable et non une prison pour chiot ! 

     

    Conseils pour socialiser un chiot 

     

    La plupart des professionnels animaliers conviennent que la socialisation est essentielle pour avoir un copain équilibré. Cela favorise l'assurance, la capacité de rencontrer et de s'entendre avec de nouvelles personnes et de nouveaux animaux, et peut mener à un meilleur comportement lorsqu'il sera temps de s'entraîner à être sans laisse. 

     

    Bien qu'il soit possible de socialiser des animaux plus âgés, cela nécessite généralement plus d'efforts. Surtout dans le cas d'un chien recueilli plus âgé, car dans ce cas, votre meilleure initiative pour apprendre à socialiser un chien sera, bien sûr, de faire appel à un éducateur canin. 

     

    Elice Shelton d'Applewoods Dog Training partage avec nous quelques conseils de base sur la socialisation : 

     

    • « Commencez la socialisation le plus tôt possible, aux alentours de 10 semaines, et assurez-vous d'aider votre chien à comprendre que les bruits et les objets étranges ne sont pas effrayants, en prenant ces nouveautés à la légère. »
    • « Aidez [les chiens] à bien jouer avec les autres avec du temps de jeu supervisé, soit avec un autre chien, soit avec un tout petit groupe de chiens. »
    • « Évitez les parcs à chiens, car généralement, les gens n'y surveillent pas leurs chiens, et les chiots sont exposés aux parasites et aux maladies. Au lieu de cela, organisez des rendez-vous de jeu pour votre chiot. »
    • « Un chien laissé seul trop longtemps développera des stratégies d'adaptation telles que l'aboiement, le fait de creuser, les accidents dans la maison et d'autres comportements qui montrent une recherche désespérée d'attention. »

     

    N'oubliez pas de diminuer l’appât 

     

    Comme vous le savez probablement, les friandises pour dressage canin sont souvent utilisées comme renforcement positif lors de l'éducation des chiens, mais quand il s'agit de s'assurer de bons comportements constants, vous n'aurez peut-être pas toujours une collation (ou un jouet, ou quelques minutes de jeu) à votre disposition.

     

    C'est pourquoi Mary Thompson de Happy Hound University mentionne l'importance de "diminuer l’appât» au fil du temps. 

     

    « Cela signifie qu'ils font acquérir aux chiens des comportements en les appâtant par de la nourriture (par exemple, en mettant un morceau d'aliment devant leur nez pour les encourager à se mettre en position assise, puis en leur donnant le biscuit), mais ils n'enseignent jamais au chien à s'asseoir sans la récompense d'un biscuit", dit-elle. [Ceci] crée un chien qui n'effectuera le comportement demandé que lorsqu'il est « soudoyé » ; cela peut être résolu facilement en utilisant des méthodes positives. » 

     

    Au fur et à mesure que vous vous l'éduquez, commencez à récompenser votre chien avec des choses toujours disponibles, par exemple en grattant sa tête ou en lui prodiguant de nombreux éloges enthousiastes. 

     

    Cela demandera un peu plus d'entrainement, mais ne vous inquiétez pas - votre chien apprendra à s’exécuter simplement parce que cela vous fait plaisir ! 

     

    Et n'oubliez pas : votre chien est aussi unique que vous l’êtes  

     

    Tout comme chez les humains, chaque chien a sa propre personnalité, et celle-ci est fortement influencée par les expériences passées ainsi que par les traits génétiques. 

     

    Bien qu'il existe des règles d'éducation de base, qu'il faudrait en général respecter (telles que le renforcement positif, la redirection au lieu de la punition des mauvais comportements, etc.), la clé pour éduquer efficacement votre chien - et d'une manière qu'il soit capable de comprendre - est d'aller à la racine du comportement que vous souhaitez rediriger. 

     

    C'est pourquoi faire appel à un éducateur en comportement canin professionnel, qui est un expert en psychologie et en communication des chiens, est la meilleure façon d'apprendre comment éduquer votre chien. (Car c'est vrai, pour vous aussi, c'est une expérience d'apprentissage !) 

     

    Après tout, cela vaut bien un certain investissement ; pensez à tout l'argent que vous allez économiser sur les meubles mâchés… ou pire, les factures d'urgence vétérinaire ! 


    Car après tout, les animaux de compagnie restent des animaux qui apprennent à vivre dans un monde humain. L'éducation est la clé du bonheur et de la sécurité de chacun, et vous pourrez tisser des liens avec votre copain comme vous ne l'aviez jamais fait auparavant.

     

    Prêt à en savoir plus sur le comportement de votre chien ? Consultez notre prochain article sur le langage corporel des chiens et comment le décoder !

     

    Avez-vous apprécié ce que vous venez de lire ? Rejoignez-nous sur Facebook pour d'autres informations utiles, ainsi que des sondages, des photos et des vidéos qui égayeront votre journée. Inscrivez-vous également à notre infolettre pour être le premier à être informé des nouveautés et autres actualités d'HomeoAnimo !

     

     


    À propos de l'auteur


    Suzie Cyrenne
    SPÉCIALISTE EN SANTÉ ANIMALE

    Cela fait plus de six ans que Suzie Cyrenne travaille dans le domaine de la médecine naturopathique pour animaux de compagnie et est la principale responsable du personnel de HoméoAnimo. Elle se spécialise dans la formation de l'équipe, afin que ses membres aient une connaissance approfondie de la santé des animaux de compagnie et de la vaste gamme de remèdes naturopathiques de l'entreprise.

    Bien que Suzie ait acquis une vaste expérience dans le domaine de la santé des animaux domestiques, elle étudie à l’École d’homéopathie classique du Québec, au Canada (partenaire de l’Académie Européenne de Médecine Naturelle (AEMN) en France), afin d'obtenir son diplôme.

    N'hésitez pas à me contacter à serviceclientele@homeoanimo.com

    Article précédent Article suivant

    0 commentaires

    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés