Coryza : Les bons réflexes face à la grippe féline

Coryza : Les bons réflexes face à la grippe féline

 

Que faites-vous quand votre animal ne semble pas être dans son assiette ?

 

C’est vraiment difficile de le voir. Si vous n’en êtes pas sûr, vous n’êtes pas le seul !

 

Il a fallu des semaines à un agriculteur et tout autant de peine pour se rendre compte qu’il avait affaire à une épidémie de coryza dans sa communauté agricole de chats.

 

Gilles a beaucoup de chats dans sa ferme. Et même si ce ne sont pas tout à fait des chats de maison, ce sont tout de même ses animaux de compagnie. Autant dire qu’il s’est beaucoup inquiété quand il a commencé à perdre ses chats...

 

L’un après l’autre, ses chats ont perdu la vie et trouvé un endroit calme pour reposer en paix.

 

Gilles avait remarqué que, les jours précédant leur mort, ses chats avaient l’air malade. Mais il n’avait pas imaginé la gravité de leur cas avant de commencer à les perdre. De ce qu’il en savait, il s’agissait juste d’un rhume qui devait disparaître en quelques jours. Il avait raison au sujet du rhume, mais cela n’allait pas disparaître...

 

C’est l’une des périodes les plus difficiles quand on possède un animal. En effet, nos animaux ne peuvent pas nous dire quand ils sont malades. Quand ils sont malades, ils ne peuvent pas nous dire si ces éternuements signalent une urgence grave.

 

C’est à nous, les propriétaires d’animaux, de rester informés pour remarquer les légers signes de maladies pouvant être mortelles.

 

 

Qu’est-ce que le coryza aigu ?

 

Le coryza aigu décrit l'apparition soudaine d'une inflammation dans la muqueuse du nez, surtout quand elle est causée par le froid ou la grippe.

 

 

Qu’est-ce que le coryza chronique ?

 

Le coryza chronique survient lorsque les symptômes de l'inflammation au niveau du nez ne diminuent pas. Le coryza chronique peut être héréditaire ou provoqué par des allergies, des infections ou des carences nutritionnelles.

 

 

Quelles sont les causes courantes du coryza aigu ?

 

Si votre chat commence soudainement à éternuer, avec un nez qui n’arrête pas de couler, il souffre probablement d’un coryza aigu. Tout comme chez les humains, cette maladie ne tombe pas du ciel. Votre chat se sent probablement mal à cause d’un virus. Il existe trois virus communs qui provoquent le coryza chez les chats.

 

Les chats de Gilles ont eu l'un de ces virus, mais il a fallu un certain temps avant d'apprendre lequel.

 

 

Coryza et rhinotrachéite virale féline (RVF)

 

La rhinotrachéite virale féline (RVF) est le type d’infection respiratoire le plus fréquent chez les chats. C'est une forme de virus-herpès qui est seulement contagieuse chez les chats. Elle se propage par contact direct avec un chat infecté.

 

Comme la plupart des formes d'herpès, la RVF n'est pas une maladie sexuellement transmissible. Elle se propage quand un chat entre en contact direct avec les fluides corporels d'un chat infecté. Cela peut se produire lors d'une bagarre entre chats, pendant le toilettage ou en partageant les mêmes jouets.

 

La RVF peut rester en sommeil jusqu'à ce que le stress signale une épidémie. Le virus est très contagieux lorsqu'un chat connaît une épidémie.

 

 

Coryza et calicivirus

 

Le calicivirus félin est une autre infection respiratoire fréquente chez les chats. Cette maladie peut être grave, car elle attaque également la bouche, la langue, les intestins et le système musculo-squelettique.

 

Il existe un vaccin pour prévenir le calicivirus, mais il se propage encore dans la communauté des chats. Cette maladie est plus fréquente partout où il y a un grand nombre de chats. N’importe quel félin peut souffrir du calicivirus, en particulier les chats non vaccinés, mais cette maladie est plus fréquente chez les chatons de moins de six semaines.

 

 

H1N1 et coryza

 

Vous vous souvenez du virus H1N1 qui s’est propagé chez les humains il y a quelques années ? Beaucoup de gens l'ont appelé « grippe porcine », et ce virus a fait beaucoup de mal à de nombreuses personnes.

 

Eh bien, les chats aussi peuvent attraper le virus H1N1.

 

Le coryza est un symptôme du virus H1N1, qui est une variante du virus de la grippe, et qui peut aussi contaminer les humains, les chiens et les furets. Donc, si votre chat tombe malade, assurez-vous d'obtenir un traitement immédiatement avant que le virus n’affecte tout votre foyer.

 

Même si cette grippe ne provoque pas la même épidémie qu’en 2009, elle continue de se répandre dans le monde entier.

 

 

Les symptômes du coryza

 

Les symptômes du coryza peuvent varier, mais ils comportent souvent un nez qui coule, une congestion et des éternuements. Les symptômes peuvent être soudains (ils semblent apparaître de nulle part) ou chroniques (ils se développent de manière répétitive et restent). Les symptômes aigus peuvent être plus préoccupants, car ils peuvent signaler une infection virale, comme la grippe H1N1, la RVF ou le calicivirus.

 

 

Symptômes de la RVF

 

Le virus de la RVF est une forme d'herpès qui affecte uniquement les chats. C'est le type le plus fréquent d'infection respiratoire supérieure chez les chats. Une fois qu'un chat est infecté par la RVF, il y a habituellement une période d'incubation de 2 à 5 jours avant de constater les premiers symptômes. Les symptômes de la RVF ressemblent à ceux d’un rhume habituel, avec de nombreux éternuements et des yeux qui coulent, en plus d’autres symptômes uniques :

 

  •        Perte d’appétit
  •        Yeux qui coulent
  •        Nez qui coule
  •        Fièvre
  •        Léthargie
  •        Éternuements (souvent soudains et incontrôlables)
  •        Spasmes des paupières pouvant refermer l'œil (blépharospasme)
  •        Conjonctivite
  •        Inflammation de la cornée (kératite)

 

 

Symptômes du calicivirus

 

Comme le calicivirus est une maladie respiratoire, le coryza est souvent la première chose que les propriétaires remarquent chez leurs animaux. Un nez qui coule et des éternuements sont souvent les premiers signes indiquant que votre chat est malade. Voici d'autres symptômes à surveiller :

 

  •        Perte d’appétit
  •        Yeux qui coulent
  •        Nez qui coule
  •        Fièvre
  •        Développement d'ulcères sur la langue, le palais osseux, le bout du nez, les lèvres ou autour des griffes
  •        Pneumonie
  •        Respiration difficile après le développement d'une pneumonie
  •        Arthrite (inflammation des articulations)
  •        Boiteries
  •        Marche douloureuse
  •        Saignements à divers endroits

 

 

Symptômes du virus H1N1

 

Le virus H1N1 peut être difficile à diagnostiquer, car il est possible pour un chat infecté de ne montrer aucun signe de la maladie. Chez d'autres chats, les symptômes peuvent varier de légers à graves. Voici quelques symptômes fréquents à rechercher :

 

  •        Perte d’appétit
  •        Yeux qui coulent
  •        Nez qui coule
  •        Fièvre
  •        Toux
  •        Éternuements
  •        Léthargie          
  •        Respiration difficile

 

 

Combien de temps dure la grippe féline ?

 

Que la grippe féline soit chronique ou aiguë, les symptômes du coryza durent généralement jusqu'à ce que le chat reçoive un traitement ou qu’il soit isolé de l’origine du mal (dans le cas d'une allergie). Si le chat a une RVF, le coryza durera jusqu'à ce que l'épidémie se termine ou jusqu'à ce que le chat reçoive un traitement.

 

Il est important de savoir pourquoi votre chat connaît des symptômes semblables à ceux de la grippe car, comme Gilles l'a appris, certaines causes peuvent être mortelles. Une fois que vous savez pourquoi votre chat a un nez qui coule, vous pouvez commencer le traitement.

 

 

Comment traiter le coryza ?

 

Le traitement du coryza chez les chats peut dépendre de l’origine du mal. Si vous pensez que votre chat souffre d’une grippe H1N1 ou du calicivirus, vous devriez consulter votre vétérinaire, car ces virus peuvent se révéler mortels. Les remèdes naturels peuvent être efficaces dans presque tous les cas de coryza, mais choisir entre l'homéopathie et la médecine traditionnelle dépendra en grande partie de votre niveau de confort.

 

 

Comment réagir face à la grippe féline chez un chaton ?

 

Tout comme les bébés humains, les chatons sont plus sensibles à la maladie que les chats adultes ayant des systèmes immunitaires plus développés. Et quand des chatons tombent malades, cela peut vite s’aggraver.

 

Il est important de surveiller la portée et de rechercher les symptômes du coryza. Si vous remarquez que vos chatons ont des yeux et un nez qui coulent, ne tardez pas. Démarrez le traitement dès que possible pour éviter que les chatons ne deviennent encore plus malades.

 

Si les chatons ont déjà été sevrés, séparez ceux qui présentent des signes de la maladie. Cela permettra d’éviter de propager la maladie à toute la portée.

 

S'ils n'ont pas encore été sevrés, vous ne pourrez pas faire grand chose contre la propagation du coryza. À ce stade, les chatons doivent rester en contact étroit les uns avec les autres et avec leur mère. Seule exception : quand un chaton présente des signes graves de la maladie. Dans ce cas, vous devriez discuter avec votre vétérinaire d'un plan de traitement impliquant une alimentation au biberon.

 

 

Traitement Homéopathique contre le coryza du chat

 

Quand Gilles s'est rendu compte qu'il y avait un problème avec ses chats à la ferme, il nous a téléphoné. Il était désespéré, parce que non seulement il avait déjà perdu des chats à cause de cette maladie, mais son chat préféré présentait désormais lui aussi des symptômes du coryza.

 

Il ne pouvait pas perdre un autre chat. Surtout pas celui-ci...

 

C'est alors qu'il nous a téléphoné.

 

Notre homéopathe Denyse a écouté l'histoire de Gilles et a pris connaissance de tout ce qu’il se passait avec ses chats. À partir de là, elle lui a recommandé certains de nos produits pour l’aider à soigner tous ses chats.

 

Le but était de combattre le coryza, mais aussi de résoudre tout autre déséquilibre pouvant affecter ses félins. Il s'agissait de renforcer leur système immunitaire tout en traitant les symptômes les plus problématiques.

 

Avec des systèmes immunitaires plus forts, les chats de Gilles pourraient ainsi mieux combattre le virus. Denyse lui a donc recommandé notre traitement naturel homéopathique CORYZA 2 avec d'autres toniques et probiotiques.

 

Le traitement pour votre chat peut ne pas être le même que pour les chats de Gilles. Nous souhaitons adopter une approche plus personnalisée du bien-être qui tienne compte des facteurs individuels. C'est pourquoi nous avons deux remèdes contre le coryza avec une myriade de toniques et de probiotiques pouvant être administrés ensemble pour soutenir la santé globale de votre animal.

 

 

Traitements homéopathiques contre le coryza

 

Chez HomeoAnimo, nous proposons des remèdes contre le coryza en deux étapes. Vous pouvez recourir au traitement naturel homéopathique CORYZA 1 lorsque vous constatez un écoulement clair ou transparent provenant des yeux ou du nez de votre chat. Le remède homéopathique CORYZA 2 doit s’utiliser lorsque cet écoulement est jaune ou verdâtre. Un écoulement jaune ou verdâtre est le signe d'une infection et nécessite une approche différente.

 

 

Traitements médicaux contre la RVF et le coryza

 

Il n'existe pas de remède contre la RVF. Ainsi, les consultations médicales se centrent sur le traitement des symptômes de la maladie. Votre vétérinaire évaluera vos chats pour déterminer quels symptômes sont les plus problématiques, et il vous proposera un plan de traitement pouvant impliquer divers médicaments.

 

La conjonctivite et la kératite sont souvent traitées avec des médicaments topiques pour les yeux. Les ulcères cornéens sont traités de manière agressive pour prévenir des lésions oculaires permanentes. Et si les symptômes de l'œil sont récurrents, le vétérinaire pourra prescrire des gouttes antivirales pour les yeux.

 

Dans les cas graves ou lorsque le félin infecté est un chaton, le vétérinaire pourra prescrire des médicaments antibactériens à large spectre pour prévenir les infections bactériennes secondaires.

 

 

Traitements médicaux contre le calicivirus et le coryza

 

Le calicivirus peut provoquer une pneumonie pouvant entraîner la mort : il est donc important de rechercher un traitement si votre chat semble très malade. Si votre félin a une pneumonie, il peut être nécessaire de l’hospitaliser. Sinon, les traitements s’attaquent souvent aux symptômes plutôt qu’à la maladie.

 

Malheureusement, les médicaments antiviraux n'ont pas été jugés efficaces contre le calicivirus. Votre animal pourra recevoir différents médicaments en fonction de ses symptômes. Votre vétérinaire pourra utiliser une pommade antibiotique pour traiter les infections bactériennes secondaires provoquant une conjonctivite. Si votre chat présente d'autres signes d'infection bactérienne, votre vétérinaire prescrira des antibiotiques par voie orale. Et si votre chat semble avoir des problèmes à rester debout ou s’il souffre visiblement d'une douleur due à l'arthrite, votre vétérinaire pourra vous recommander des médicaments contre la douleur pour améliorer le confort de votre félin.

 

 

Traitements médicaux contre le virus H1N1 et le coryza

 

Malheureusement, les traitements médicaux pour ce type de grippe féline sont limités. Si votre chat souffre d’une infection bactérienne secondaire, votre vétérinaire pourra lui prescrire des antibiotiques. Si votre chat est déshydraté, le vétérinaire pourra prescrire un traitement de réhydratation pour aider à amener plus de fluides dans son organisme.

 

 

À quel point dois-je m’inquiéter du coryza ?

 

Comme nous l'avons tous appris de Gilles, le coryza peut signaler de graves problèmes de santé qui peuvent même être mortels. Ainsi, si votre chat a le nez et les yeux qui coulent, faites attention à son évolution.

 

Regardez les symptômes associés à chaque virus ci-dessus (RVF, calicivirus ou H1N1) et voyez si vous pouvez affiner la cause du coryza chez votre chat.

 

Consultez votre vétérinaire si votre chat présente des signes d'infection bactérienne ou de pneumonie potentiellement mortelle et pouvant nécessiter un traitement antibiotique.

 

Et n'oubliez pas que les méthodes naturelles contre le coryza se centrent sur l'amélioration de la santé globale du chat, plutôt que sur le traitement des symptômes. Tout remède pouvant aider un chat à être en meilleure santé peut aussi réduire la probabilité que celui-ci souffre de symptômes aggravants.

 

Avec les remèdes homéopathiques, Gilles a réussi à aider son chat préféré à retrouver la santé.

 

Désormais, tous les chats de la ferme vont bien et Gilles ne pourrait être plus heureux !

 


Article précédent Article suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés